Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Skip to main content

Cœur : tachycardie ventriculaire

Ce que c’est

On parle de tachycardie ventriculaire en présence d’un rythme cardiaque rapide, c’est-à-dire supérieur à un rythme normal de 100 battements à la minute (au repos). Le problème prend naissance au niveau des ventricules du cœur, lesquels se contractent avant d’avoir eu l’occasion de se remplir complètement de sang, ce qui nuit au flux sanguin vers tout le corps.

La tachycardie ventriculaire se présente chez les personnes ayant une anomalie cardiaque sous-jacente. Chez les patients qui ont fait une crise cardiaque, par exemple, la cicatrice de l’infarctus peut être la cause des « anomalies électriques » à l’origine de la tachycardie.

Il s’agit d’un trouble sérieux qui exige un traitement assez rapide. En effet, cette affection pose un danger en ce sens qu’elle peut évoluer vers quelque chose de plus grave comme la fibrillation ventriculaire. Le cas échéant, la fibrillation ventriculaire serait une menace pour la vie du patient, du fait que les ventricules frémissent et, donc, pompent peu de sang du cœur vers le reste du corps. La fibrillation ventriculaire est la principale cause de mort subite due à un trouble cardiaque. Si le rythme cardiaque normal n’est pas rétabli en l’espace de 3 à 5 minutes, le cœur et le cerveau en pâtissent et subissent des lésions, ce qui peut mettre la vie du patient en danger.

La tachycardie ventriculaire sévère et la fibrillation ventriculaire peuvent être contrecarrées (pour que le cœur reprenne un rythme normal) au moyen d’une décharge électrique contrôlée provenant d’un appareil appelé défibrillateur.